De la plante à la couleur

Certaines plantes sont très riches en colorant naturel. Les procédés de teinture végétale permettent de fixer ces colorants sur des fibres naturelles qu’elles soient d’origine animale ou végétale.  Pour permettre une fixation durable de la couleur, l’usage d’additifs de synthèse, tels que des sels métalliques plus ou moins toxiques (étain, alun, fer, cuivre …) est traditionnellement utilisé. Aujourd’hui, grâce à l’association de certaines plantes (plante à tanin, plante bio-accumulatrice) il est possible de pratiquer une teinture végétale durable avec des procédés utilisant exclusivement des matières premières naturelles.

C’est le choix que j’ai fait en créant Teinture Sauvage, ma petite activité de teinture végétale : grâce aux pouvoirs insoupçonnés des plantes, réussir à faire une couleur 100% naturelle avec des bains de teinture entièrement compostables. Bref une pratique de la teinture végétale, certes plus contraignante, plus exigeante,  mais durable, écologique et entièrement naturelle.

Outre les plantes tinctoriales emblématiques telles que le bois de campêche, l’indigo, la cochenille, le réséda et la garance, j’aime utiliser des plantes sauvages, que l’on trouve en abondance et qui, de surcroît, sont dotées de vertus médicinales. Ainsi en est-il de la bourdaine, la verge d’or, la tanaisie ….

Car lorsqu’on aime les belles laines, les belles matières, la couleur végétale 100% naturelle s’impose comme une évidence. La couleur prend alors tout son sens.

Sans compter le plaisir de pouvoir porter un tricot fait soi-même, avec une laine entièrement naturelle, que ce soit dans son fil ou sa couleur. N’est-ce pas là une forme de luxe ?

Some plants contain a large quantity of natural colorant. The different types of natural dyeing enable to set the colorants on natural fibres, whether from animal or plant sources. Synthetic additives such as more or less toxic metallic salts mordants (tin, alum, iron, copper …) are traditionally used to obtain a long-lasting fixation of colors. By associating some plants (tannin plants, bioaccumulative plants), it is now  possible to make long-lasting vegetable dyes with only natural raw materials.

That is what I have chosen to do with Teinture Sauvage, my small natural dyeing workshop. My aim is to make 100% natural colors with fully compostable dyebaths thanks to the unsuspected power of plants. This way of making vegetable dyes requires more work, but it is ecological, sustainable and completely natural. 

Besides the well-known dyeing plants such as madder, indigo, weld and the less known logwood, I liking using wild plants. They are easy to find and possess medicinal properties. For example, buckthorn, Aaron’s rod, tansy… 

If you like beautiful wools and beautiful materials, you must choose 100% natural vegetable dyes.  So can colors express themselves.

Furthermore, wearing a self-made knitting piece made from natural wool – both yarn and colour –  is a real pleasure. Isn’t it a kind of luxury ?