L’empreinte écologique du site

Avec Teinture Sauvage, je tente de faire une teinture des plus naturelles et écologiques possible. Cette volonté et mes convictions irriguent tout mon processus artisanal de teinturière :

La création et l’existence d’un site internet m’a mis face à mes contradictions. Mais, j’ai fait de mon mieux pour que l’empreinte écologique de ce site soit la plus faible possible.

L’impact environnemental du numérique est désormais bien établi

Nous savons tous que l’usage d’internet a des conséquences importantes sur l’environnement.

A l’échelle de cette page, le petit badge en en-tête nous montre l’impact écologique de son affichage.

A l’échelle mondiale, quelques chiffres, issus d’une infographie très éclairante, bien qu’ils datent un peu, donnent le tournis :

  • l’empreinte d’internet en 2015 correspond à la production annuelle de 40 centrales nucléaires,
  • chaque jour, les recherches Google, c’est 7 tonnes de CO2, soit l’équivalent de 7 années de chauffage d’un trois pièces,
  • en 2014, l’empreinte des mails envoyés correspond à celle de 3,1 millions d’automobilistes.

Plus récent, le Guide de l’Ademe sur la face cache du numérique explique que les gaz à effet de serre du numérique se répartissent entre :

  • les appareils que nous utilisons (47 % de ces émissions)
  • le « voyage » et le stockage de données (53 %).

Avec la création et l’existence d’un site internet, je contribue aux 53 % des gaz à effet de serre du numérique. Fallait-il que j’abandonne ?

« Le numérique est un risque, le numérique responsable est une chance. » 
Vincent Courboulay, fondateur de l’Institut du numérique responsable, Le Monde, 30 juin 2021

Je saisis cette chance en prenant ma part de responsabilité

J’ai agi de deux manières :

Teinture Sauvage est hébergé de manière écologique par PlanetHoster
  • En créant ce site (enfin en demandant qu’il soit créé !) avec uniquement les fonctionnalités nécessaires. J’ai ainsi renoncé à des fonctionnalités qui auraient pu donner au site un design plus dynamique, qui auraient permis les commentaires ou qui vous auraient autoriser à m’adresser directement un courriel par un formulaire de contact.

Vous l’avez sûrement constaté, la photographie constitue, au même titre que les plantes, une passion. Je n’ai donc pu me résoudre à réduire le nombre de photos présentes sur le site, au sein des articles comme par le maintien d’une page galerie. Je me console en lisant que ce sont les vidéos qui représentent la part la plus importante des flux de données émetteurs de pollution numérique.

Bien que perfectible, ce site a une empreinte écologique réduite

Website Carbon Calculator (site en anglais) permet de calculer l’empreinte écologique de chaque page web. Ce site fournit le petit badge en en-tête qui indique la quantité de CO2 émise par une vue unique de cette page.

Pour teinturesauvage.fr, des tests ont été réalisés le 19 juillet 2021. Ils peuvent varier légèrement selon la date à laquelle ils sont réalisés. Vous pouvez consulter ces résultats pour :

On peut toujours faire mieux mais je me réjouis de constater deux choses :

  • d’une part, les pages web testées émettent en moyenne 1,76 g de CO2 (à la date du 16/07/2021) alors que la page d’accueil de ce site produit 0,18 g.
  • d’autre part, la consommation annuelle du site au regard de sa fréquentation actuelle équivaut à la consommation d’un véhicule électrique parcourant 140 km. Le site, même si la convivialité n’est pas la même, ne pollue donc pas plus qu’un salon.

En minimisant l’empreinte écologique de ce site, j’ai le sentiment de rester exigeante et cohérente.